Les différents types de candida

Cliquez%20ici%20pour%20gu%C3%A9rir%20votre%20candidose%20en%2030%20jours

 

Dans l’immense famille des candidas. plusieurs levures sont identifiables. Environ 200 espèces différentes ont été découvertes par les chercheurs. Pour le moment, seule une vingtaine a été classée comme ceux qui peuvent créer un dysfonctionnement dans l’organisme de l’homme. Voici les candidas les plus importants. Je les classe en deux parties pour une bonne compréhension.

Le principal responsable de la candidose

Le candida albicans

candida albicans colonie

Le candida albicans est le candida le plus répandu. Habitant dans la flore naturelle humaine, en étant inoffensif pour notre santé, il n’entraîne aucune maladie ni aucune réaction. Mieux, ce candida aide à se protéger contre les bactéries. Cependant, cette levure est capable, dans certaines conditions, en particulier en cas de diminution de défenses immunitaires, de devenir pathogène. Ceci est dû à la prolifération du candida albicans dans un organe donné qui peut provoquer la candidose vaginale chez la gent féminine, la candidose buccale chez les enfants de bas âge et même chez les adultes. On le retrouve plus précisément dans les voies génitales féminines, sur la peau, dans la bouche et dans le tube digestif. Très souvent, lorsqu’on parle de la candidose, on entend généralement parler du candida albicans. Ce champignon extrêmement répandu est le principal responsable de la candidose, car il cause environ 70 % des infections fongiques dans le monde.

En savoir plus sur le candida albicans.

Les candidas secondaires responsables de la candidose

Leur part de responsabilité en ce qui concerne la candidose est minime et ils sont en faible quantité dans la nature, c’est la raison pour laquelle ils sont qualifiés de candidas secondaires. Je vous fais part de ces derniers dans cet article, car, même s’ils sont en faible proportion, ils sont présents. De plus, ils sont responsables d’environ 30 pour cent des candidoses, ce qui n’est pas une proportion négligeable. Il faut aussi noter que certains d’entre eux ont été considérés comme inoffensifs dans le passé, mais pathogènes aujourd’hui. Les principaux sont :

Le candida tropicalis

candida tropicalis

Après le candida albicans, il est le second candida le plus répandu. En effet, il est responsable de 25 pour cent des infections fongiques (mycoses). Les infections que crée le candida tropicalis nécessitent l’utilisation de certaines anti-levures pour leurs traitements. Cette levure a un avantage dans notre quotidien, car il nous permet de produire du biodiesel à partir d’un arbre appelé : olivier. Tout comme certains autres candidas tels que le C. krusei, il est aussi le plus souvent contracté dans les hôpitaux.

Le candida parapsilosis

candida parapsilosis

Le candida parapsilosis est devenu une importante cause des infections nosocomiales (qui sont contractées dans les hôpitaux). Tout comme le C. albicans, il cause aussi des candidoses qui résistent à des antifongiques.

Le candida krusei

candida krusei

C’est lors des transfusions sanguines dans les hôpitaux que le candida krusei est le plus souvent contracté.

On le retrouve sans impact dans la bouche, dans l’intestin et dans le vagin. Il peut devenir pathogène et coloniser l’organisme d’une personne lorsque cette personne a ses défenses naturelles faibles. Cela peut arriver lorsque ce dernier suit un traitement rigoureux contre les maladies comme le diabète, le SIDA, prend des antibiotiques, ou est en cas de grossesse. L’inefficacité du système immunitaire favorise l’évolution de la candidose qui en résultera.

Le candida gouilliermondii

candida gouilliermondii colonie

Le candida gouilliermondii est une levure extrêmement répandue dans la nature dont la forme est ronde souvent allongé. Cette levure se reproduit par un bourgeonnement multilatéral. Cette dernière se retrouve à la fois chez l’Homme et chez ses confrères les animaux. C’est ce qui fait la spécificité de ce candida. De par sa présence permanente dans la nature, on peut dire que le C. gouilliermondii n’appartient pas à notre quotidien, difficile donc de le contracter. Cependant, il faut noter que sa présence abondante dans la nature fait que les animaux sont plus vite contaminés, et à leur tour peuvent nous le transmettre.

Le candida glabrata

candida glabrata colonie

Autrefois pris comme non dangereux pour l’organisme, le candida glabrata est aujourd’hui considéré comme pathogène. On a découvert cela suite à l’augmentation des personnes immunodéprimées. Ce champignon est capable de s’infiltrer dans le sang et causer une candidose systémique ou candidémie. Provenant de la nature, il vit de façon normale dans la bouche, du tractus gastro-intestinal, de la peau, du vagin et des selles.

Cliquez%20ici%20pour%20gu%C3%A9rir%20votre%20candidose%20en%2030%20jours

Laisser un commentaire